Quels sont les dangers potentiels d'une reprogrammation moteur ?

Une reprogrammation à la va-vite, faite par une personne n'étant pas suffisamment compétente peut être dangereuse :

 

  • On en demande trop au moteur ou à ses périphériques

  • Sur essence, l'allumage et la richesse ne sont pas adaptés => risque de casse à court terme

  • Sur diesel, les « reprog » du dimanche ou les boitiers génèrent beaucoup de fumée => risque de casse à long terme, « reprog » moins efficace. Une mauvaise conduite/entretien peut amener à l'usure prématurée. Un moteur ou un périphérique, par le biais des dispersions de fabrication, peut s'avérer statistiquement peu fiable et tomber en panne.

 

Une bonne reprogrammation peut s'avérer dangereuse pour un moteur "pas de chance" dont l'un des périphériques ne serait pas de qualité optimale (défaut d’usine). En effet, il existe dans l'industrie des tolérances de fabrication et de processus qui font que statistiquement un moteur (ou un périphérique) peut être plus ou moins fiable. Il peut donc arriver que malgré un entretien rigoureux, un turbo casse. De même, les références des pièces ne sont pas forcément les mêmes pour toutes les voitures. Un turbo ou un embrayage différent peuvent être montés, et être plus ou moins fiables.

En dehors des effets d'usure mécanique dus aux contraintes et efforts qui résultent de l'augmentation de puissance, il existe un certain nombre de dangers liés à des reprogrammations incomplètes, mal pensées, voire mauvaises.

  • Sur moteur essence: une mauvaise gestion de l'avance à l'allumage peut être fatale pour le moteur. De même, sur moteur turbo, la richesse à forte charge est toute aussi importante. En effet, le moteur essence est très sensible, ne doit jamais tourner pauvre et doit avoir une avance à l'allumage adaptée sous peine de provoquer une auto inflammation incontrôlée du mélange. Il est nécessaire de posséder un matériel complet de mesure et faire de nombreux essais. C'est pourquoi nombre de chiptuners du dimanche ne s'aventurent pas sur ce terrain...

  • Sur moteur turbo: une consigne de pression extrême est risquée à la fois pour la durée de vie du turbo et pour le moteur dans certains cas. En effet un moteur essence tolère beaucoup moins la pression que le diesel pour cause de cliquetis. Une pression trop importante en regard de la capacité de l'intercooler (ou son absence) provoquera un fonctionnement erratique voire une perte de puissance dans les tours.

  • Cohérence de la cartographie: de manière générale, il vaut mieux éviter de grappiller le moindre cheval et le moindre Nm, ce ne sera jamais bon pour le moteur, la fiabilité diminuant exponentiellement avec le gain. C'est le risque encouru avec les mauvaises « reprog » : une courbe de couple inexploitable à pleine charge à cause d'un pic de couple qui grève l'agrément de conduite (voiture non dosable) et un danger potentiel pour la transmission.

Copyright © 2017 MATHEYSINE PERFORMANCE TOUS DROITS RESERVES

Zi les certaux

38350 Susville

Conditions Générales de Vente